Archives de
Mois : mars 2017

Revue de la machine à sous en ligne Golden Dragon

Revue de la machine à sous en ligne Golden Dragon

Ce vidéo slot édité par Microgaming fait plonger le joueur dans l’univers fantasy. Il y retrouvera le dragon qui se charge de la protection des fortunes dans la grotte et qui vomira du feu à tous ceux qui cherchent à les prendre. Le fond sonore fait entendre des gouttes d’eau et des sons du dragon dans la grotte. Côté graphisme, le jeu dispose d’un charte graphique coloré et fluide. Pour le grand bonheur des joueurs débutants, elle a une démo permettant le jeu gratuit. Elle possède également une version mobile.

Fonctionnalités de Golden Dragon

golden-dragon-machine-sous-sonyprotectiongroup.comCe bandit manchot fait profiter le joueur d’un intéressant jackpot de 25 000 euros sur une seule rotation avec des wilds de décalage, des wilds aléatoires, ou des wilds classiques. Le développeur lui a fait attribuer trois rouleaux et cinq lignes de paiement. Les mises sont comprises entre 25 centimes et 25 euros, ce qui conviendra à tous les portefeuilles. Golden Dragon a l’avantage d’être jouable gratuitement sur le navigateur des casinos en ligne et de ne pas nécessiter un téléchargement.

La video slot est munie de joker, mais les symboles scatter, free spins, multiplicateurs ou bonus sont inexistants. Les icônes de jeu sont composés de bars, du bouclier croisé avec des épées, du Dragon, des bars empilés. Le joker est constitué par le Dragon, lequel peut remplacer n’importe quel symbole afin de créer une combinaison gagnante. Si la chance est au rendez-vous avec 3 symboles sur une ligne, le joueur peut décrocher l’un des plus grands prix. Le mode Expert permet la rotation automatique. Les boutons permettant le contrôle du pari sont situés en bas de l’écran. Ainsi, pour gagner le jackpot d’argent réel, il faut cliquer sur le bouton Bet max. La table de paiement est placée à gauche des rouleaux. N’hésitez pas à générer des gains d’argent réels avec cette machine à sous fantastique sur cette plateforme.

Sony : l’histoire de la compagnie nippone

Sony : l’histoire de la compagnie nippone

Sony est une marque japonaise très reconnue dans le domaine de l’électronique, de la téléphonie, de la musique, de l’informatique, du jeu vidéo, dans le média et l’audiovisuel de manière générale.

Origine de la société Sony

Sony Corporation, est une société multinationale nippone ayant son siège social dans l’arrondissement de Minato, à Tokyo, Japon. Elle fonctionne dans de nombreux domaines très diversifiés et se trouve dans 183 pays. Sony Corporate est composé de plus de centaines de sociétés dans le monde. Citons entre autres Sony France SA, Sony Music Entertainment, Sony Corporation of America, Sony Computer Entertainment, Sony Pictures Entertainment.

La firme japonaise Sony a été conçue en mai 1946 sous le nom de Tokyo Tsushin Kogyo (TTK) par l’ingénieur Masaru Ibuka et le physicien Akio Morita. A l’époque, ils ont recruté une vingtaine de personnes pour réparer des équipements électroniques mais tout en essayant de fabriquer ses propres produits. Ils ont tenté de mettre au point une couverture chauffante et deux magnétophones à bande.

L’appellation Sony n’est pas apparue qu’en 1955, pour des raisons commerciales avec les anglophones. Cependant, la firme n’a pas changé le nom qu’en janvier 1958. Ils se sont inspirés de la dénomination par la signification du « Sunny boy » au Japon, qui est « une jeune personne à l’esprit libre et novateur ».

Sony est une firme internationale. Dès le début, Akio Morita a visé un marché dans le monde entier et pas uniquement au Japon.

histoire-sony

Les performances de Sony

En 1954, la société a obtenu sa licence pour la création de transistors, des éléments électroniques de base par excellence. Elle a ainsi débuté à se développer. De ce fait, Sony a sorti ses premiers transistors japonais cette année-là. Puis, l’année d’après, la société a mis en vente le premier récepteur radio à base de transistors. Depuis lors, les prouesses de Sony ne cessent d’augmenter grâce aux nombreux projets d’innovation que la société a adoptés. En 1971, la firme a produit des cassettes vidéo couleur, des magnétoscopes Betamax en 1975, des Walkmans en 1979, des appareils photo électroniques en 1981, les premiers caméscopes grand public en 1983, des Disquettes 3,5 pouces en 1984. Elle a commercialisé également la vidéo 8 mm en 1988, le premier numériscope en 1985, ou aussi le Disque Blu-ray en 2006.

En 1987, Sony a racheté CBS qui s’est transformé en 1991 en Sony Music Entertainment. C’en est de même pour Columbia Pictures en 1989 pour devenir Sony Pictures Entertainment.

Depuis les années 2000, les chiffres d’affaires de Sony Corporation n’arrêtent pas de s’augmenter étant donné sa domination du marché mondial. Cette firme nippone devance Panasonic, Hitachi et Philips. Elle a fabriqué des semi-conducteurs, différents produits phares comme CyberShot, Bravia, PlayStation etc. Sans parler des ventes de production comme les processeurs Cell et RSX à Toshiba.

Sony Corporation a passé des accords avec Google pour incorporer Android à de nombreux systèmes (Google TV, GPS, Smartphone Xperia,…).

Malgré ces grandes réussites, la société japonaise rencontre également certaines difficultés si l’on ne parle que la division électronique qui a perdu de l’argent en 2011